Patrimoine Catalan, Pujols, Taxo, Argeles-sur-mer, Sources, Fontaines, Mer, Montagne

Ah ! Quelle histoire !

Probablement alertée par un de ces "amateurs éclairés" qui ne connaissent rien de la vie d'Argelès-sur-mer et, plus particulièrement, du site de Pujols, au cours des 40 ans qui viennent de s'écouler, et après un échange épistolaire avec l'Adjointe au Maire en charge du Patrimoine, le Service Régional de l'Archéologie, appliquant le principe de précaution, a adressé au Maire et au Président de Capbreu la lettre suivante :

2009-11-20-lettre-du-sra-01.pdf 2009-11-20-lettre-du-sra-01.pdf

EXTRAIT : °°°/°°° "Et que des tranchées de dégagement avaient été pratiquées de part et d'autre, détruisant toute liaison archéologique. Ce dégagement intempestif a provoqué la disparition d'informations qu'il sera maintenant impossible de restituer." °°°/°°°

Pour qui a vu, des années durant, les entrepreneurs venir déverser ici leurs gravats de démolitions,

Pour qui a vu les engins de travaux publics défoncer allègrement le chemin qui traverse le site de Pujols pour faire passer de grosses canalisations d'eau et d'égoûts,

Pour qui a vu le bulldozer et le gros tracteur de feu Firmin Rovira déplacer ici, dans tous les sens, des tonnes de terre, de détritus et de gravats à la demande des bergers présents sur le site,

Une telle affirmation prête, au moins, à ... sourire !

Mais, parmi les bénévoles de Capbreu, rares étaient ceux qui avaient envie de sourire !

Afin de calmer les esprits, le message suivant leur a été adressé par le Président  :

"CAPBREU à PUJOLS

Nos interventions sur le site de Pujols ont provoqué un évènement "considérable".

Probablement à la suite d'interventions extérieures à la Municipalité. Notamment, un "inconnu" (que nous avons pu identifier comme habitant le canton) est venu prendre des photographies.

Et il n'est, peut-être, pas le seul à s'intéresser négativement à nos activités.

Nous ne pouvons pas laisser ainsi discréditer une association dont les 107 membres fournissent 80% des animateurs des Journées du Patrimoine.

J'ai donc constitué le dossier que vous trouverez ci joint, afin de rétablir la Vérité."

capbreu-a-pujols.pdf capbreu-a-pujols.pdf

Ayant été destinataire du même dossier (accompagné d'autres documents relatifs à la compréhension du site), Madame Véronique Lallemand, ingénieur d'études au Service Régional d'Archéologie, est venue se rendre compte sur place, en compagnie de son collègue Thierry Odiot. Ils ont  très bien compris que nous n'étions pas ces "prédateurs archéologiques" qu'on avait pu leur décrire..

Après leur visite, une deuxième lettre a été adressée au Président de Capbreu :

2010-04-08-lettre-du-sra-02.pdf 2010-04-08-lettre-du-sra-02.pdf

Dans le respect des recommandations de Monsieur Marchesi, Conservateur Régional de l'Archéologie, nous avons procédé à l'aménagement du local de Capbreu à Pujols sans toucher ni aux murs, ni au sol, de manière à ne pas perturber d'éventuelles informations archéologiques :

le-local-de-capbreu-a-pujols.pdf le-local-de-capbreu-a-pujols.pdf

Voilà. Les choses sont rentrées dans l'ordre et le calme est revenu.

La balle est désormais dans le camp de la Commune, propriétaire des lieux ...

Date de dernière mise à jour : Mar 19 Juin 2012